La Campagne mondiale lance le projet « Mapping Peace Education »

« Mapping Peace Education », un outil de recherche mondial et une initiative documentant et analysant les efforts d'éducation à la paix dans le monde, a été lancé avec un forum virtuel spécial le 9 octobre 2021.

L'événement a été organisé par Micaela Segal de la Garza, coordonnatrice de l'éducation pour la paix de Mapping, et a présenté un dialogue entre Tony Jenkins, coordinateur de la Campagne mondiale pour l'éducation à la paix, et Cecilia Barbieri, chef de la section UNESCO de la citoyenneté mondiale et de l'éducation à la paix.

Tony et Cecilia ont également été rejoints par un panel de chercheurs contributeurs du monde entier, dont Loreta Castro (Philippines), Raj Kumar Dhungana (Népal), Loizos Loukaidis (Chypre), Tatjana Popovic (Serbie) et Ahmad Jawad Samsor (Afghanistan) .

Lancer la vidéo de l'événement

À propos de « Cartographier l'éducation à la paix »

Mapping Peace Education est une initiative de recherche mondiale de la Campagne mondiale pour l'éducation à la paix menée en partenariat avec plusieurs organisations de premier plan engagées dans la recherche et la pratique de l'éducation à la paix, cette ressource dynamique est conçue pour les chercheurs, les donateurs, les praticiens et les décideurs politiques qui sont à la recherche de données et d'analyses sur les efforts d'éducation à la paix formels et non formels dans les pays du monde entier pour soutenir le développement d'une éducation à la paix contextuellement pertinente et fondée sur des preuves pour transformer les conflits, la guerre et la violence. Le projet est envisagé comme une source incontournable pour la documentation et l'analyse au niveau des pays des efforts d'éducation à la paix. (Pour plus de détails, lire le communiqué de presse original ici.)

Visitez le site Web du projet Mapping Peace Education.

L'événement de lancement

Hôte de l'événement

Micaela Segal de la Garza est une éducatrice multilingue qui se concentre sur l'éducation à la paix et la communication. Mica enseigne l'espagnol dans un lycée public polyvalent à Houston et a été conseiller pédagogique pour le personnel et la publication de l'annuaire géré par les étudiants. D'autres salles de classe incluent les grands espaces où elle enseigne aux enfants d'un centre de la nature local, et la salle de classe mondiale où elle coordonne des projets avec la Campagne mondiale pour l'éducation à la paix. C'est une personne humaine qui a étudié sa maîtrise en études internationales sur la paix, les conflits et le développement à l'Universitat Jaume I en Espagne, et continue d'apprendre avec l'Institut international d'éducation à la paix.

Participants au dialogue

Cécilia Barbieri a rejoint la Section de l'éducation à la citoyenneté mondiale et à la paix à l'UNESCO en tant que chef en septembre 2019, en provenance du Bureau régional de l'UNESCO pour l'éducation en Amérique latine et dans les Caraïbes à Santiago, au Chili, où elle était en charge de la Section Éducation 2030. Avant de rejoindre l'UNESCO à Santiago, elle a travaillé comme spécialiste de l'éducation à l'UNESCO depuis 1999, principalement en Afrique et en Asie. Avant de rejoindre l'organisation, elle a travaillé dans le domaine de la formation technique et professionnelle et du renforcement des capacités institutionnelles, et a été engagée pendant de nombreuses années dans la culture de la paix, les droits de l'homme et l'éducation interculturelle. Diplômée en sciences sociales de l'Université de Bologne, en Italie, elle a poursuivi ses études en droit international humanitaire, en psychologie de l'éducation et en politique et planification de l'éducation.

Tony Jenkins PhD a plus de 20 ans d'expérience dans la direction, la conception et l'animation de programmes et de projets de consolidation de la paix et d'éducation internationale dans les domaines du développement international, des études sur la paix et de l'éducation à la paix. Tony est directeur général de l'Institut international pour l'éducation à la paix (IIPE) et coordinateur de la Campagne mondiale pour l'éducation à la paix (GCPE). Il est également actuellement maître de conférences dans le programme d'études sur la justice et la paix à l'Université de Georgetown. La recherche appliquée de Tony est axée sur l'examen des impacts et de l'efficacité des méthodes et des pédagogies d'éducation à la paix pour favoriser le changement et la transformation personnels, sociaux et politiques.

Chercheurs contributeurs

Loreta Castro, éd. RÉ. est considérée comme l'une des pionnières de l'éducation à la paix aux Philippines, ayant commencé ses efforts pour institutionnaliser l'éducation à la paix dans les années 1980. Le Dr Castro est l'ancienne présidente du Miriam College et c'est sous son mandat que les fondations du Center for Peace Education (CPE), la branche pacifiste de l'école, ont été posées et finalement établies.

Raj Kumar Dhungana est un expert népalais de l'éducation à la paix et de la gouvernance. Il a une longue expérience dans l'enseignement, l'intégration de l'éducation à la paix dans les systèmes éducatifs nationaux et la promotion de la bonne gouvernance. Il a servi à l'école, au gouvernement du Népal, à Save the Children, à l'UNESCO, à l'UNICEF, à l'Université de Tribhuvan, au Département des conflits, de la paix et du développement, au Bureau des affaires de désarmement des Nations Unies et au PNUD au Népal, en Asie du Sud et dans la région Asie-Pacifique. et Université de Katmandou, École d'éducation. Il a été co-organisateur de l'IPRA en 2016-2018. Il a obtenu son doctorat en 2018 à l'Université de Katmandou, spécialisé dans la violence à l'école. Actuellement, il travaille à l'ambassade royale de Norvège à Katmandou en tant que conseiller principal, associé à l'Université de Katmandou en tant que membre du corps professoral invité et bénévole en tant que membre expert du Conseil national des droits de l'enfant du gouvernement népalais.

Loizos Loukaidis est le directeur de l'Association pour le dialogue et la recherche historiques (AHDR). Il est titulaire d'une licence en enseignement primaire (Université Aristote, Grèce) et d'une maîtrise en éducation à la paix (UPEACE, Costa Rica) et possède une vaste expérience dans le secteur de l'éducation à la fois en tant qu'enseignant du primaire et militant pour l'éducation à la paix, coordinateur de projet et chercheur. . En 2016, Loizos a été nommé par le Président de la République de Chypre en tant que membre du Comité technique bicommunautaire sur l'éducation dans le cadre des négociations de paix en cours. Il est également le coordinateur du projet « Imagine » qui rassemble des étudiants et des enseignants de l'autre côté de la frontière à Chypre pendant les heures de classe.

Tatjana Popovic est directeur du Nansen Dialogue Center Serbie et formateur expérimenté dans le domaine de la transformation des conflits. Au cours des 20 dernières années, elle a animé un certain nombre de séminaires de dialogue interethnique pour les enseignants, les ministères de l'éducation et les représentants des autorités locales dans les Balkans occidentaux, contribuant ainsi à la réconciliation. Sa formation est axée sur le dialogue, les méthodologies d'enseignement interactif, les outils d'analyse des conflits et la médiation. Tatjana est titulaire d'une maîtrise en études sur la paix de la Faculté des sciences politiques de l'Université de Belgrade et est une médiatrice certifiée.

Ahmad Jawad Samsor est le directeur du programme d'éducation à la paix de l'Institut américain de la paix (USIP) à Kaboul, en Afghanistan. Il est également maître de conférences à l'Université américaine d'Afghanistan (AUAF).

Soyez le premier à commenter

Rejoignez la discussion ...